Caribou des bois : chasse interdite


caribou des bois

Le caribou des bois est une sous-espèce qui comprend trois écotypes, dont l'écotype forestier. En raison de la situation précaire de sa population, le caribou des bois de l'écotype forestier, communément appelé caribou forestier, fait partie depuis 2005 des espèces désignées vulnérables au Québec. En vertu de la Loi sur les espèces menacées et vulnérables, il est interdit de chasser un animal désigné vulnérable. Abattre un caribou forestier expose donc tout chasseur à une amende allant jusqu’à 20 000 $, pour une première infraction, et jusqu’à 40 000 $ en cas de récidive.

De plus, trouver un caribou des bois blessé, mort, ou encore tué accidentellement, doit obligatoirement être déclaré sans délai à un agent de protection de la faune et, s'il l'exige, lui être remis pour confiscation, le tout en vertu de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune et le Règlement sur les animaux à déclaration obligatoire (RLRQ, chapitre C-61.1, r.4).

La Loi sur les espèces menacées et vulnérables vise notamment à empêcher la disparition des espèces vivant au Québec, à éviter une diminution de l'effectif des espèces fauniques désignées menacées ou vulnérables, à rétablir leur population et à assurer la conservation de leurs habitats.

Connaître et prendre ses responsabilités en tant que chasseur

Tout chasseur se doit d’adopter en tout temps une attitude responsable où prime l’éthique du chasseur. Respecter la réglementation en vigueur, protéger l’environnement et les richesses naturelles, faire preuve de prudence, de courtoisie et de civisme sont parmi les règles à suivre afin d’assumer, en tant que chasseur, ses responsabilités légales, sociales et morales.

Avant de pointer son arme : bien identifier l’animal

Il est de la responsabilité de tout chasseur de bien identifier l’animal sur lequel il tire. Avant de pointer son arme, le chasseur doit attendre que le gibier soit clairement identifié (utiliser des jumelles et non la lunette de visée d’une arme), immobile, très bien placé et que la zone vitale soit bien dégagée.

En cas de doute, si l’animal est difficile à identifier, s’il est trop loin, s’il y a trop de broussailles entre lui et le chasseur, si les conditions de visibilité ne sont pas optimales (tombée du jour, noirceur hâtive, brouillard) : il ne faut pas tirer!

La situation du caribou des bois dans Charlevoix

Principalement située dans le secteur du parc national des Grands-Jardins et dans le secteur de la Réserve faunique des Laurentides qui l’entoure, la population de caribou des bois de Charlevoix connaît une situation des plus préoccupantes. Des études réalisées par le Ministère démontrent, qu’en raison de divers facteurs,  le nombre de caribous des bois de l’écotype forestier qui y est établi depuis 1970 diminue lentement. Sa population actuelle se limite  à 70 têtes tout au plus. Une situation d’autant plus inquiétante que la région de Charlevoix compte déjà une première disparition de cette espèce au début du 20e siècle.

Des actions visant le rétablissement de cette espèce vulnérable

Face à la situation, plusieurs actions ont été entreprises au cours des dernières années par le Ministère afin d’assurer le rétablissement de la population de caribous des bois de Charlevoix. Parmi celles-ci, on retrouve la reconnaissance de l’habitat faunique, le développement du territoire et la mise en place d’un plan d’aménagement forestier adapté à la situation. Plusieurs inventaires aériens ont aussi été réalisés afin d’estimer les principaux paramètres démographiques de la population de caribous des bois et d’identifier les habitats qu’elle utilise, selon les saisons, dans le secteur compris entre la Réserve faunique des Laurentides et Charlevoix-Est.

En période de chasse, la vigilance est de mise!

Deux espèces de cervidés sont principalement susceptibles d’être rencontrées dans le secteur de la Réserve faunique des Laurentides : l’orignal et le caribou des bois de l’écotype forestier. Les chasseurs doivent donc redoubler de vigilance au moment de la chasse afin de ne pas confondre caribou des bois et orignal.  Le Ministère et la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) collaborent donc, en période de chasse, afin de rappeler aux chasseurs la présence dans la Réserve faunique des Laurentides du caribou des bois, cette espèce vulnérable qu’il est interdit de chasser.  

SECTEUR FRÉQUENTÉ PAR LE CARIBOU DES BOIS
DANS LA RÉSERVE FAUNIQUE DES LAURENTIDES


secteur fréquenté par le caribou des bois

Maintenir le patrimoine naturel de Charlevoix

Tout citoyen  peut contribuer activement au rétablissement du caribou des bois, véritable emblème de la région de Charlevoix. Comment? En rapportant au Ministère toute observation qu’il pourrait faire à son sujet tels le lieu précis où le caribou des bois a été aperçu, s’il était seul ou en groupe, s’il s’agissait d’une femelle ou d’un mâle.  Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire d’observation et de le transmettre au Ministère. Il est aussi possible de faire part de ses observations sur le caribou des bois de Charlevoix en communiquant par téléphone avec la Direction de la gestion de la faune de la  Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches du Ministère au 418 627-8690, poste 5766. Le formulaire d’observation est aussi disponible à l’un ou l’autre des postes d’accueil de la Réserve faunique des Laurentides.

Ce simple geste du citoyen permet aux spécialistes de la faune d’enrichir leur banque de renseignements sur les habitudes et le milieu de vie de cette espèce vulnérable. Grâce à l’information qu’ils collectent, les spécialistes sont en mesure d’établir les données nécessaires au suivi des populations de caribous dans la Réserve faunique des Laurentides. Ils peuvent ainsi déterminer les meilleures actions à prendre en vue du rétablissement de cette population dans Charlevoix.

Collaborer avec les spécialistes de la faune :
un geste pour assurer la survie de cette richesse naturelle régionale
qu’est le caribou des bois de Charlevoix
et maintenir le patrimoine naturel de cette région.



Signalez tout acte illégal  à SOS Braconnage au 1 800 463-2191

Voir également