Plan de gestion du dindon sauvage au Québec 2016-2023


dindon sauvageLes populations de dindons sauvages sont en expansion depuis une trentaine d’années dans les régions les plus méridionales du Québec. Aujourd’hui, le dindon sauvage est établi principalement dans quatre régions administratives du Québec : la Montérégie, l’Estrie, l’Outaouais et le Centre-du-Québec. L’espèce se trouve en plus faible abondance dans les Laurentides, Lanaudière, en Mauricie et en Chaudière-Appalaches.

Le dindon sauvage est un nouveau gibier vedette au Québec, gagnant en popularité depuis la mise en place d’une chasse spécifique à cet oiseau en 2008. Les retombées économiques de cette activité récente au Québec sont évaluées à plus de 5 millions de dollars annuellement.

dindon sauvageL’élaboration d’un premier plan de gestion du dindon sauvage au Québec s’est faite en collaboration avec les partenaires fauniques, les divers intervenants du milieu et les communautés autochtones. Ce plan, qui couvre la période de 2016 à 2023, permet d’établir des orientations et des balises afin de mettre en valeur cette espèce et d’assurer la viabilité des populations au cours des prochaines années dans les régions où le climat et les habitats leur sont favorables.

Les quatre principaux enjeux de ce plan de gestion, soit la gestion du gibier, la pérennité de l’espèce, le développement de la chasse et la coexistence avec la faune, permettront de viser une pleine mise en valeur du dindon sauvage au Québec.

Vous voulez tout savoir sur le nouveau plan de gestion du dindon? Visionnez cette entrevue sur le sujet du biologiste François Lebel sur les ondes de TéléMag

 

Voir également