Surveillance intégrée de l'influenza aviaire au Québec



 

Dans le cadre de l’enquête interagences du Canada 2006 sur l’influenza aviaire chez les oiseaux sauvages du Canada, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs participe activement à la surveillance de cette maladie.

 


En août 2006, une centrale de signalement provinciale a été mise en place en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) dans le but d’effectuer de la surveillance préventive de l’influenza aviaire au Québec. Ce système de surveillance permet de suivre efficacement la situation au Québec et de détecter rapidement les cas inhabituels, autant en ce qui concerne les oiseaux sauvages que les oiseaux domestiques.

La centrale de signalement permet l’intégration de résultats provenant de diverses sources, par exemple :

  • les résultats de la surveillance de la mortalité d’oiseaux sauvages;
  • les résultats de la surveillance des oiseaux sauvages vivants;
  • les résultats de la surveillance des oiseaux domestiques.

Dans le cadre de cette opération de surveillance, les citoyens sont invités à signaler toutes les morts d’oiseaux sauvages ou domestiques, et ce, peu importe l’espèce. Pour ce faire, il suffit de composer le 1 877 346-6763.

À la suite de l’analyse de la situation par le personnel de la centrale de signalement, certains spécimens pourront être récupérés par les agents de protection de la faune. Les spécimens ainsi récoltés sont acheminés au laboratoire du Centre québécois de santé des animaux sauvages (CQSAS) où ils sont analysés pour vérifier l’absence du virus de l’influenza aviaire.

Si jamais un oiseau mort est découvert après 16 h 30, il est conseillé de ne pas le manipuler et de communiquer avec le Ministère dès le lendemain matin.

Toutefois, si l’oiseau devait être déplacé avant que le Ministère en ait été avisé, il est conseillé de suivre ces procédures :

  1. Porter toujours des gants;
  2. Placer une main au fond d’un double sac de plastique;
  3. Saisir l’oiseau avec le sac;
  4. Retourner le sac sur l’oiseau;
  5. Refermer le sac;
  6. Déplacer le sac contenant l’oiseau dans un endroit isolé et frais si possible (éviter d’utiliser les appareils ménagers domestiques);
  7. Se laver soigneusement les mains avec de l’eau et du savon;

Pour de plus amples renseignements sur les résultats de la surveillance intégrée de l’influenza aviaire, il est possible de consulter les résultats obtenus au Québec sur le site du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation.

Voir également