Des solutions dissuasives


Il est facile de prendre plusieurs mesures simples pour éloigner les petits animaux nuisibles. Puisque ceux-ci sont dépendants des ressources qu’ils trouvent autour de nos maisons, restreindre l’accès à ces ressources règle souvent la majorité des désagréments. Ils iront donc chercher abris et nourriture... ailleurs que dans votre cour !

L'entretoit et la cheminée

Bloquez toutes les ouvertures avec du grillage métallique solide à mailles de 1 cm. Avant de fermer les issues, on doit veiller à ce qu’aucun animal ne soit à l’intérieur, sinon ses tentatives pour sortir pourront causer des dégâts importants. Taillez les arbres situés à proximité des bâtiments de façon à conserver une distance de plus de trois mètres de ceux-ci, afin d’empêcher les animaux de les atteindre. Un grillage n’empêche pas l’animal de grimper dans l’arbre, mais il empêche les lièvres et les lapins de ronger l’écorce. Couvrez l’embouchure de la cheminée avec du grillage à mailles de 1 cm ou avec un capuchon spécialement conçu à cette fin. Celui-ci ne doit pas permettre l’accumulation de feuilles et occasionner le blocage de la cheminée.

Les bâtiments, cabanons et perrons

Fermez adéquatement tous les accès au bâtiment (portes, fenêtres) et bloquez toutes les ouvertures avec du grillage métallique; utilisez du grillage à mailles de 5 cm contre les ratons, marmottes et mouffettes, et de 1 cm contre les écureuils. Empêchez l’accès au dessous des bâtiments et des perrons avec du grillage métallique dont une partie (15 cm de profond) est enterrée dans le sol et est pliée en L vers l’extérieur (40-50 cm).


Les poubelles

Utilisez des poubelles de métal ou de plastique, solides et pourvues de couvercles bien étanches. Il peut être nécessaire de maintenir les couvercles bien fermés au moyen d’élastiques de caoutchouc solides. Utilisez un dispositif (corde, support, etc.) de façon à ce que la poubelle ne puisse être basculée. Conservez les poubelles dans un coffre pourvu d’un couvercle à charnière suffisamment lourd ou muni d’un dispositif de fermeture (cadenas, etc.). Certains animaux sont futés ! Changez vos habitudes. La plupart des petits mammifères étant nocturnes, ne sortez les poubelles que le matin de la journée prévue pour l’enlèvement des ordures, plutôt que le soir précédent. Pour diminuer l’odeur, lavez régulièrement les poubelles et mettez du naphtalène (boule à mites) dans le fond.

Les mangeoires d'oiseaux

Suspendez les mangeoires d’oiseaux à l’aide d’un long fil métallique d’un diamètre réduit. On peut aussi installer un cône inversé, soit au-dessus de la mangeoire lorsqu’elle est suspendue, ou sur le poteau lorsque la mangeoire est ancrée dans le sol. Ce cône doit être mobile afin de ne pas laisser de prise aux animaux. La mangeoire doit être installée à au moins un mètre et demi du sol et à trois mètres de tout endroit d’où un écureuil pourrait s’élancer : branche d’arbre, rampe de perron, cabanon, toit, etc. On peut également se procurer des mangeoires dites anti-écureuils.

Les arbres, bulbes et potagers

Installez un grillage métallique (à poulailler) au-dessus des bulbes à la surface du sol. Vous pouvez utiliser ce grillage pour confectionner un panier avec des côtés d’environ 10 cm de hauteur. Prenez soin de le placer à l’envers au-dessus des bulbes avant de les recouvrir de terre. Les animaux ne pourront ainsi les atteindre, ni par les côtés ni par le bas. Les grillages ne nuisent pas aux bulbes, les jeunes pousses croissent tout simplement à travers le grillage. Après la plantation des bulbes, on peut étendre un paillis composé de matière piquante et irritante comme des aiguilles de pin séchées ou des rameaux d’épinette. Cela peut avoir un effet dissuasif sur les écureuils qui désireraient creuser autour des bulbes. Protégez le bas des arbres à l’aide d’un cylindre de grillage d’une hauteur de 50 cm, dont une partie d’une dizaine de centimètres sera enfouie dans le sol. Protégez les potagers en les clôturant à l’aide d’un grillage métallique de 100 cm, dont une partie (de 15 à 30 cm) est enterrée dans le sol et pliée en L vers l’extérieur (40-50 cm).

En dernier recours...

Plutôt que de tuer ou de capturer un animal importun, il est préférable de le dissuader d’avoir accès à des endroits inadéquats. Lorsque toutes les techniques d’exclusion et d’effarouchement ont été utilisées sans succès et que les animaux causent tout de même des dommages à vos biens, il est possible de prélever les animaux au moyen de pièges mortels ou encore d’abattre ces derniers. Toutefois, il faut éviter de mettre des pièges près des mangeoires puisque des oiseaux peuvent s’y prendre accidentellement. De plus, en milieu urbain, il est déconseillé d’utiliser des pièges mortels, car il est très risqué d’y capturer des animaux domestiques tels que les chats et les petits chiens. Si l’une de ces méthodes est envisagée, il est fortement conseillé de consulter les firmes spécialisées ou l’association de piégeurs de votre région. De plus, quelle que soit la méthode utilisée, assurez-vous de respecter la réglementation appropriée puisque plusieurs lois encadrent ces pratiques :

Lire la suite du texte