Pourvoiries



 

L’article 78.1 de la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune définit la pourvoirie comme une entreprise qui offre, contre rémunération, de l'hébergement et des services ou de l'équipement pour la pratique, à des fins récréatives, des activités de chasse, de pêche ou de piégeage.

 

 


Le réseau des pourvoiries du Québec comprend deux types d'entreprises : d'abord, celles qui ont l'exclusivité de l'exploitation de la faune sur un territoire donné, en vertu d'un bail de droits exclusifs de chasse et/ou de pêche et/ou de piégeage signé avec le ministre; on les appelle des pourvoiries avec droits exclusifs. Les territoires accordés font l'objet d'une affectation faunique particulière, au même titre que les réserves fauniques et les zones d'exploitation contrôlée (zecs). La carte illustre la localisation des pourvoiries avec droits exclusifs.

À l’inverse, il y a les entreprises qui n'ont pas ce genre d'exclusivité. Leurs clients chassent et pêchent sur le territoire du domaine de l’État (public libre) ou sur des terres privées. Ce sont des pourvoiries sans droits exclusifs.

Le réseau des pourvoiries regroupe plus de 600 entreprises, dont 30 % sont des pourvoiries avec droits exclusifs.

Dernière mise à jour : décembre 2016



Retour à la page d'accueil « Territoires fauniques »