Production de semences forestières

Centre de semences forestières de Berthier

Production de plants forestiers au Québec

Les pépinières forestières au Québec






Cartes écoforestières
Gestion de l'information des agences régionales de mise en valeur des forêts privées (GIA)
Gestion des transmissions de rapports d’activité technique et financier (RATF)
Permis d'exploitation d'usine de transformation
du bois
Plans d'aménagement et thématiques forestières

Portail mesurage et facturation

Système PLANTS

 




Production de semences forestières



 

Les activités de production de semences forestières du Ministère visent à approvisionner en semences l'ensemble du réseau de production des plants pour le reboisement des forêts publiques et privées. Dans une moindre mesure, le Ministère fournit aussi les semences pour les projets accrédités d'ensemencement direct. Le but est de fournir des quantités suffisantes de semences, d'une qualité optimale et au meilleur coût possible selon les objectifs sylvicoles visés.


Actuellement, le Ministère expédie près de 350 millions de semences forestières par année afin de produire environ 130 millions de plants forestiers de qualité, tout en visant l’amélioration de leurs caractéristiques pour des fins de reboisement. Ces volumes se traduisent par des besoins annuels moyens de récolte de 1 500 hectolitres de cônes de résineux et de 300 hectolitres de semences de feuillus (1 hectolitre = 100 litres).

Des semences sans cesse améliorées

Des efforts sont investis à chaque étape du processus, autant dans l'aménagement des sources de semences (principalement dans les vergers à graines) que dans l'évaluation de leurs qualités génétique, morphologique et physiologique.

Le Ministère vise en premier lieu à répondre à la demande par espèce et donc à obtenir des quantités suffisantes de semences, en tenant compte de leur adaptation à l'aire de reboisement où elles seront implantées et des règles de déplacement de provenances propres à chaque espèce. Il faut s’assurer de respecter les règles de déplacement des sources de semences afin d’obtenir une plantation réussie. Pour les principales essences reboisées, des modèles mathématiques sont utilisés pour baliser les territoires d’utilisation. Pour les autres essences, des règles de déplacement ont été établies en lien avec le système de classification écologique utilisé au Ministère. Pour en savoir plus sur les territoires d’utilisation, voir le document de vulgarisation suivant « Pourquoi est-il important de connaître et de tenir compte de la provenance génétique des plants ? » (Format PDF).

La préoccupation pour la qualité donne également lieu à des travaux d'amélioration du gain génétique dans le but d'optimiser la croissance des tiges, la forme des cimes et la résistance des arbres aux insectes et aux maladies.

Afin de fournir aux pépiniéristes des semences d'un potentiel germinatif maximal, chaque étape de la récolte doit être respectée (ex. : cueillette des semences au bon stade de maturité).  Aussi, un maximum de soin doit être apporté au traitement et à la conservation des semences (ex. : nettoyage pour enlever les impuretés et les semences vides, durée maximale d'entreposage), tout comme à leur préparation à l'ensemencement (ex. : la stratification pour lever la dormance). L'analyse de la qualité des semences permet de suivre la qualité germinative de toutes les semences expédiées aux pépinières.

Outil de gestion

Depuis 1999, le Ministère utilise un système de gestion de bases de données nommé « SEMENCES ». Ce logiciel est l’outil de gestion principal pour l’ensemble des opérations de la filière de production des semences, c’est-à-dire de l’établissement d’un verger à graines jusqu’à l’expédition d’un lot de semences au pépiniériste forestier. Les principaux bénéfices apportés par SEMENCES sont une réduction des pertes d’information, une amélioration de l’efficacité des échanges d’information entre les intervenants, le maintien de l’intégrité et de la pérennité de l’information et, enfin, l’amélioration des outils d’aide à la prise de décision. Le système SEMENCES est complété par le système « PLANTS » lequel est l’outil de gestion pour tout le processus de la production de plants forestiers. Les deux systèmes constituent donc la chaîne de traçabilité des produits (semences et plants) du Ministère.

Voir également