Parc national du Bic

Date de création : 7 novembre 1984
Superficie : 33,2 km2
Régions administrative : Bas-Saint-Laurent
Régions naturelles : Littoral sud de l'estuaire


Description du territoire

Situé à une quinzaine de kilomètres de Rimouski, le parc national du Bic protège à la fois des milieux terrestres et marins. La portion marine du parc comporte plusieurs baies fortement découvertes à marée basse, laissant apparaître de nombreux blocs rocheux. La portion terrestre du parc protège quant à elle des îlots rocheux de dimension et d’altitude très variables, mais suivant tous le même alignement nord-est–sud-ouest. La plupart de ces îlots sont maintenant reliés au continent grâce aux tombolos, des cordons littoraux de sédiments résultant de l’action marine. Le pic Champlain, le plus haut sommet du parc, culmine à 346 m sur un massif montagneux formant une muraille entre le fleuve et le continent.

Le parc national du Bic est caractérisé par une grande diversité d’habitats allant du milieu forestier au marais salé; la diversité faunique et floristique y est donc des plus riches. On y trouve plusieurs espèces floristiques, dont une quinzaine ont un statut jugé précaire au Québec. Sur le plan faunique, le parc se situe dans le couloir de migration de la majorité des espèces de rapaces de l’est du Québec. Il attire également d’imposantes colonies d’oiseaux marins, comme celle des eiders à duvet, l’une des plus importantes de l’estuaire. Enfin, les colonies de phoques qui s’alimentent dans la région sont nombreuses à venir se reposer sur les sites d’échouerie du parc.


Documentation

Carte de la limite du parc (Format PDF, 818 Ko)

Réservation

Pour préparer votre séjour dans le parc national du Bic :
Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq)

 

 

 















 

 

Parc national Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie Parc national Grands Jardins Parc national Frontenac Parc national Mont-Mégantic Parc national Yamaska