Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs

Dépôt légal - Bibliothèque nationale du Québec, 2013


PareFEU est une publication en ligne qui présente une série de conseils pour diminuer les risques associés aux feux de forêt. Elle s’adresse plus particulièrement aux propriétaires de camps ou de chalets en forêt de même qu’aux administrateurs de municipalités situées à proximité de territoires forestiers. Ce guide a été élaboré par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) et la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU).

 

Photo : SOPFEU
Feu de forêt à Chibougamau en 2005
Vivre en forêt ou à proximité offre une qualité de vie des plus agréables. On constate d'ailleurs que les secteurs résidentiels s'étendent de plus en plus vers les terrains situés à proximité des forêts et, par conséquent, près des combustibles forestiers.

Chaque année, les forêts du Québec sont touchées par des centaines d'incendies. Parmi ceux-ci, on compte les feux de forêt situés en zones périurbaines, c'est-à-dire ceux qui peuvent atteindre les abords des municipalités et menacer des infrastructures telles que des bâtiments, des ponts et des aménagements de toutes sortes.

En d'autres termes, on parle ici de feux de forêt qui surviennent à la jonction d'un développement résidentiel, industriel ou commercial et de combustibles forestiers. Les municipalités rurales sont de bons exemples d’endroits possédant de telles zones périurbaines.


Zone périurbaine


Une zone périurbaine est une aire où des combustibles forestiers sont adjacents à des habitations ou à des bâtiments. Elle peut présenter différentes configurations, telles que celles présentées dans les deux exemples ci-dessous.


Dans la zone 1, le développement résidentiel et les combustibles forestiers sont adjacents.

Dans la zone 2, dite rurale, les bâtiments sont entourés de combustibles forestiers.



Cliquez pour un agrandissement


Photo : SOPFEU


Les feux de forêt qui se propagent dans ces zones peuvent entraîner de lourdes pertes matérielles et parfois même des pertes de vies humaines. Les conséquences économiques liées à de tels feux peuvent également être désastreuses. Les dernières années ont été marquantes à cet égard, particulièrement pour les États-Unis, l'Australie, la France, le Chili et le Canada.

Selon la Loi sur la sécurité incendie et la Loi sur la sécurité civile, les municipalités régionales de comté (MRC) et les municipalités qui en font partie ont l'obligation de préparer un schéma de couverture de risques et un schéma de sécurité civile.


Objectif de PareFEU


C'est dans le but d’aider les municipalités à élaborer ces schémas et de leur présenter des avenues pour rendre leur territoire moins vulnérable aux feux de forêt qu’a été préparé le guide PareFEU – Conseils pour diminuer les risques liés aux feux de forêt.

PareFEU s'inspire d’approches et de recommandations telles que celles prônées par le programme FireSmart de l'organisme canadien Partners in Protection et le programme FireWise de l’organisme américain National Fire Protection Association. Les conseils prodigués dans ce guide sont adaptés à la problématique québécoise des feux de forêt et tiennent compte des normes reconnues en Amérique du Nord.

Si vous avez le mandat de produire des schémas de couverture de risques ou de sécurité civile ou si vous êtes le propriétaire d'une installation en forêt et que vous voulez la rendre plus sécuritaire, le guide PareFEU vous permettra de diminuer les risques qu'un feu de forêt détruise vos biens ou qu'un feu allumé sur votre propriété ne se propage à la forêt.

Les citoyens qui résident à proximité des forêts ou qui possèdent un bâtiment en forêt ont donc, eux aussi, un rôle de premier plan dans la prévention des feux de forêt. Ils trouveront dans ce guide de nombreux conseils et moyens de prévention qui les aideront à mieux se protéger contre les feux.

Les conseils prodigués dans le guide PareFEU en vue de protéger votre propriété contre un éventuel feu de forêt ne doivent en aucun cas être interprétés comme une autorisation à outrepasser la législation ou la réglementation fédérale, provinciale ou municipale.


Rappelez-vous que la meilleure protection contre les pertes et les dommages
demeure la prévention!